Chirurgie tissus mous

Chirurgie des tissus mous à l'hopital vétérinaire
C’est quoi ?
C’est une chirurgie qui est effectuée sur tous les tissus autres que les os et les articulations. Ça peut aller de la simple stérilisation à une chirurgie abdominale complexe.

Voici quelques exemples de chirurgies des tissus mous offerts. N’hésitez pas à communiquer avec nous si votre animal a besoin d’une chirurgie non énumérée.

EXCISION DE MASSE
Une excision de masse consiste à enlever une tumeur avec suffisamment de tissus sains autour pour éliminer ou diminuer les risques que la tumeur revienne.

HERNIE OMBILICALE
Il s’agit d’un déficit dans la musculature de l’abdomen près du nombril.  Ce déficit permet au gras abdominal ou à d’autres organes (tel que les intestins ou la rate) de se retrouver hernié sous la peau. Le symptôme remarqué est une bosse au niveau du nombril. Si un organe se retrouve coincé, il y a urgence, car l’organe pourrait nécroser et par conséquent amener le décès de votre animal.

L’hernie est corrigée en refermant le déficit avec un plan de suture.

PYOMÈTRE
Il s’agit d’une infection au niveau de l’utérus.  L’infection va souvent survenir quelques semaines après chaleurs.  Lors des chaleurs, le col s’ouvre pour permettre les saignements, mais ça permet aussi aux bactéries de progresser vers l’utérus.  Les symptômes possibles sont : des sécrétions purulentes au niveau de la vulve, vomissement, anorexie, boire d’avantage, uriner d’avantage, un abdomen gonflé et un état amorphe.  Il s’agit d’une urgence chirurgicale, car l’infection pourrait progresser dans le sang ou dans l’abdomen et malheureusement causer le décès.  Le traitement consiste à retirer l’utérus en urgence ainsi que l’antibiothérapie en intraveineuse.  Si la chirurgie est faite rapidement, les chances de succès sont excellentes.  La prévention est de stériliser en jeune âge (avant 2 ans d’âge), car plus l’animal vieillit plus les risques d’infections sont importantes.

CÉSARIENNE
Certaines races sont plus susceptibles à une dystocie (difficulté à expulser les fœtus).  Les races qui ont une grosse tête et un petit bassin comme les Bulldogs, les Pugs et les Boston sont les races qui nécessitent le plus souvent des césariennes.  Le nombre de fœtus joue aussi un rôle.  Moins il y a de fœtus, plus les bébés risquent d’être gros et par conséquent de nécessiter une césarienne.  Il y a aussi à l’occasion des fœtus qui s’engagent anormalement (comme plié en deux) donc aucune race n’est à l’abri d’une complication durant l’accouchement.  Un fœtus qui s’est engagé dans le canal pelvien (bassin) doit sortir rapidement, car après 20 à 30 minutes coincé, il risque de mourir.  Le meilleur test pour évaluer la nécessité d’une césarienne est une radiographie vers 58 à 60 jours de gestation.  Il sera ainsi possible de savoir le nombre de chiots attendus et de vérifier s’ils passent bien dans le bassin.  Une césarienne, si besoin, pourra par la suite être prévue, au lieu d’attendre et de risquer de perdre les chiots.  Une césarienne consiste à inciser l’utérus et retirer chaque fœtus avec son placenta.  Par la suite, l’utérus est suturé.

CYSTOTOMIE
La cystotomie consiste à ouvrir la vessie afin d’extraire des pierres ou, à l’occasion, une masse.  Ensuite, la vessie est refermée par des sutures pour s’assurer de son étanchéité.  Les symptômes associés à des pierres dans la vessie sont : du sang dans l’urine, uriner plus souvent de petite quantité d’urine ainsi que de la douleur lors de la miction.  Les pierres sont ensuite envoyées au laboratoire pour analyse.  Selon l’analyse, un plan de traitement va être proposé pour diminuer les risques de récidives.

Share This