GUIDE SANTÉ

Les virus du FIV et du FeLV chez le chat

Qu’est-ce que le FIV et le FeLV?

Le virus d’immunodéficience féline (Feline immunodeficiency virus ou FIV) se transmet entre les chats par morsure. Il y a un plus grand risque pour les chats mâles d’en être affectés puisque ceux-ci sont plus susceptibles de se battre pour défendre leur territoire, d’autant plus si ceux-ci ne sont pas castrés. (Les femelles ne sont toutefois pas à l’abri et peuvent être contaminées). Ne vous en faites pas, il n’y a aucun danger de propagation à l’homme, le virus est spécifique à l’espèce féline.

Il existe un vaccin contre le FIV, mais celui-ci n’a pas démontré une pleine efficacité, en plus de fausser les résultats du test de dépistage dans le futur, si votre chat est malade. Consultez votre vétérinaire pour savoir si les bénéfices de ce vaccin pour votre chat surpassent les inconvénients. Un chat affecté du FIV va souvent vivre une vie normale et avec une bonne longévité, mais il sera plus susceptible aux infections (ex : gingivite, rhinotrachéite, diarrhée, etc) et celles-ci seront souvent récurrentes. Dans ce cas, ce serait un chat qui nécessiterait d’être suivi de plus près par votre vétérinaire tout au long de sa vie. Enfin, lorsque le chat FIV positif devient plus âgé, il pourrait développer un cancer (5 fois plus à risque qu’un chat FIV négatif).

Le virus de la leucémie chez le chat (Feline leukemia virus ou FeLV) se transmet par contact avec des fluides corporels contaminés. La principale source de contamination est par la salive (toilettage entre les chats ou morsure), mais aussi par un contact avec de l’urine (partage de la litière par exemple).  Étant donné que le virus ne survit pas longtemps à l’extérieur du chat, on l’appelle « le virus des amoureux », puisque des contacts étroits et prolongés sont nécessaires à sa transmission. Aussi, une chatte gestante portant le virus peut transmettre cette infection aux chatons via le placenta ou l’allaitement. Comme la plupart des virus, un chat infecté peut combattre l’infection en quelques semaines, comme il arrive fréquemment chez les chats adultes avec un bon système immunitaire (70%). Cependant, les chatons sont très vulnérables de rester infectés à vie par ce virus et de développer la maladie. Ce virus est mortel pour les chats atteints, avec une espérance de vie moyenne de 2 ans après l’infection. En effet, l’animal en vient à être très malade de ce virus ou d’un autre virus qui en profite. Une perte d’appétit, de la faiblesse, un amaigrissement ou de la diarrhée sont des signes pouvant être observés. De plus, un chat positif est fortement à risque de développer un cancer précoce (60 fois plus à risque qu’un chat FeLV négatif). Voilà pourquoi la vaccination est fortement recommandée et est efficace.

Que puis-je faire pour savoir si mon chat est affecté du FIV ou du FeLV?

Consultez votre vétérinaire pour effectuer le test de dépistage (nécessite une simple prise de sang)

Comment puis-je protéger  mon chat contre ces maladies?

  • Dépister tout nouveau chat/chaton provenant de l’extérieur ou d’origine inconnue, d’autant plus si vous avez un autre chat à la maison, avant de les mettre en contact. Il est à noter que les animaleries et la plupart des refuges ne testent pas de routine pour ces maladies.
  • Vacciner contre la leucémie avant de laisser sortir votre chat à l’extérieur.
Share This